Le Certificat d’Aptitude à l’Exercice de la Profession de Maître Nageur Sauveteur (CAEPMNS) permet aux titulaires d’un diplôme donnant le titre de MNS de prolonger de cinq ans la validité de ce titre.

Initialement destiné aux titulaires du diplôme d’état de MNS et du BEESAN, le CAEPMNS concerne aujourd’hui les titulaires de plus de quinze diplômes différents qui donnent le titre de MNS.


Le déroulement de la formation


 L’arrêté du 23 octobre 2015 fixe les grandes lignes suivantes :

Les CAEPMNS ne sont plus du ressort des DDJSCS.

Les DRJSCS sont chargées de coordonner les organismes de formation conventionnés qui prennent en charge les sessions en lien avec les organismes professionnels.


Le programme de formation se déroule sur deux jours et demi. Conformément à l’article 6 de l’arrêté du 23 octobre 2015, quatorze heures de théorie sont prévues ainsi qu’une évaluation conformément à l’article 7  qui comprend deux épreuves.


Les thématiques abordées lors de la formation.

L’évolution de l’environnement professionnel :

Différents lieux de pratique des activités aquatiques.
Enseignement et animation des activités aquatiques.
Évolution en matière de sécurité.
Santé et sécurité des pratiquants.
Cadre réglementaire d’exercice.

  • Les procédures de secours :

Mise en œuvre de techniques et de matériels spécifiques prenant en compte les évolutions nouvelles.
Compréhension des stratégies à mettre en place pour assurer la sécurité des usagers et prévenir les comportements à risques.
Présentation de cas concrets permettant d’appréhender l’intervention en cas d’incident ou d’accident lié à la sécurité du milieu.
Comportement et gestes à réaliser en cas d’incident ou d’accident.


Les tests physiques de la CAEPMNS

Cette évaluation est prévue à l’article 5, elle comprend les deux épreuves suivantes :

1- Une épreuve de nage libre avec palmes effectuée en continu, sur une distance de 250 mètres.

2- Un parcours se décomposant comme suit :

a) Départ du bord du bassin ou d’un plot de départ.
b) Plongée dite « en canard » suivie de la récupération d’un mannequin de modèle réglementaire, soit un mannequin d’un poids de 1,5 kg à une profondeur d’un mètre. Le mannequin repose à une profondeur de 2,30 m (plus ou moins 0,5 m). Sa position d’attente au fond du bassin est indifférente. Le candidat est autorisé à prendre appui au fond, lorsqu’il se saisit du mannequin. Il le remonte ensuite à la surface, avant de le lâcher puis de se diriger vers une personne située à 15 mètres au moins et 25 mètres au plus du bord qui simule une situation de détresse. Saisi de face par la victime, le candidat se dégage puis la transporte vers le bord tout en s’assurant de son état de conscience.
c) Le candidat assure la sortie de l’eau de la victime. Après l’avoir sécurisée, il procède à la vérification de ses fonctions vitales puis explique succinctement sa démarche aux évaluateurs mentionnés à l’article 8 du présent arrêté.
Pour l’ensemble des épreuves prévues au 1° et au 2° du présent article, le candidat est revêtu d’un short et d’un tee-shirt. Le port d’une combinaison, de lunettes de piscine, de masque, de pince-nez ou de tout autre matériel n’est pas autorisé.